Des robots sphériques déformables qui roulent et sautent

Voici une démonstration de l’Université Ritsumeikan au Japon sur des robots qui peuvent changer leur forme et ainsi se déplacer et bondir dans les airs.

D’aspect général sphérique, ils sont construits avec de fines plaques en acier attachées à un noyau (qui contient la source d’alimentation électrique et l’électronique) par des fils en alliage à mémoire de forme. En appliquant une tension aux fils, cela provoque leur contraction, ce qui provoque la déformation du robot. En faisant cela, le robot peut changer son centre de gravité et rouler ainsi dans n’importe quelle direction, et en contractant les ressorts en acier assez longtemps, cela emmagasine assez d’énergie pour sauter.

La grande limitation de ce principe est que les alliages à mémoire de forme ne fonctionnent réellement que dans une seule direction: en appliquant une tension on chauffe le fil, ce qui l’amène à se contracter, mais pour que le fil se décontracte, il doit rayonner cette même quantité de chaleur, ce qui prend un peu de temps… Alors, le robot peut se déformer pour rouler ou sauter, mais après il a besoin d’une période pour se refroidir.

Malgré cette limitation, en sautant ces robots ont un avantage par rapport aux autres robots terrestres et volants : ils peuvent se déplacer sur tout types de terrains et sans avoir à dépenser de l’énergie pour rester en l’air. Bien sûr, ils ne sont pas aussi efficaces qu’un robot au sol ou  polyvalent comme un robot volant, mais ils seraient parfaits pour des applications comme l’exploration des planètes où la fiabilité et une mobilité polyvalente sont plus importantes que la vitesse.


Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au flux RSS et/ou venez discuter sur les forums...

Le 9 septembre 2009 | Classé dans Recherches, Robots Mobiles.
Tags: ,

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes)
Loading...

Partager cet article via mail Partager cet article via mail | Imprimer cet article Imprimer cet article






Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire