Les robots du futur seront cachotiers et tricheurs

robotbuzz.fr - spot Marching from fatweenie small

Un laboratoire suisse a mis en compétition des robots pour leur survie et a observé l’évolution de leurs comportements  au fil des descendances de robots (uniquement des plus forts) selon l’évolution de leurs communications et le résultat est très intéressant…

On a appris aux robots à reconnaitre dans une arène une nourriture saine (symbolisée par un anneau coloré) d’un coté et à l’autre bout du terrain une nourriture empoisonnée (symbolisée par un anneau noir). Les 1000 robots d’une génération sont testé par groupe de 10 dans l’arène. Les robots peuvent communiquer entre eux via une lumière bleu qui donne la position de la nourriture saine. Et au fil des générations, ils apprennent à ne plus communiquer ou à mentir!

robotbuzz.fr - robot suisse

Et c’est là le point intéressant : les robots évoluent via une « sélection naturelle » forcée. L’évolution des robots, dont les comportements (senseurs, mouvements et lumière), a été rendue possible parce que chacun était propulsé par un réseau de neurones artificiels commandés par un « génome » binaire. A chaque génération de test, les chercheurs gardent les 200 meilleurs robots et leur gènes sont croisés (avec 1% de chance de mutation) pour générer la génération suivante.

Si au début de l’expérience les robots s’allumaient au hasard, c’est dès la 9ème génération  que les robots commencent à communiquer afin d’indiquer la zone où se trouve la nourriture. Mais la zone de nourriture ne peut contenir que 8 d’entre eux et la compétition est donc rude… A la 50ème génération, le taux de robots commence à moins communiquer… A la 500ème génération, il n’y a plus que 10% des robots qui continuent à indiquer la nourriture, et 60% ne l’indique plus ! Du coup, certains robots sont un peu attirés par la lumière bleue, mais seulement un tiers des robots est fortement attiré par elle et un autre tiers est tout simplement repoussés par elle !

robotbuzz.fr - RobotEvolution

D’après les chercheurs, il s’agit d’un comportement que l’on retrouve dans la nature… Evidement, mais tout cela amène à une question selon moi : pourrons-nous faire confiance aux futures IA ? Il serait donc nécessaire de mettre des sécurités dans nos futurs robots à fin de pouvoir les croire…:/

[Scienceblogs; image de Fatweenie]


Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au flux RSS et/ou venez discuter sur les forums...

Le 1 septembre 2009 | Classé dans Recherches.
Tags: , ,

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes)
Loading...

Partager cet article via mail Partager cet article via mail | Imprimer cet article Imprimer cet article






Un commentaire »

  • Ping by Ovis » Une « selection naturelle » chez les robots — 14 décembre 2011 @ 21:51

    […] fil de mes nombreuses recherches je suis tombé sur certains articles très intéressant. L’article en question (article original) daté de 2009 relate une expérience visant à tester l’évolution du […]


Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire