Proteus, robot voyageur fantastique du corps humain

Des scientifiques australiens du laboratoire de nanophysique de l’Université Monash sont parvenus à mettre un point micro-robot plus petit que trois cheveux pour des interventions chirurgicales dans le cerveau : Proteus.Son nom est tiré du film « le voyage fantastique » (1966) où un micro sous-marin dont un équipage humain fait usage afin de pénétrer dans l’organisme d’un agent et détruire un caillot sanguin dans son cerveau.

N’ayant pas encore trouvé de moyen de miniaturisé tout l’équipage nécessaire, les chercheurs l’ont « simplement » muni d’un moteur lui permettant de naviguer librement dans le flux artériel et de s’infiltrer dans les vaisseaux sanguins pour atteindre le cerveau. Il pourra y pratiquer des interventions chirurgicales.

Le robot pourra, à terme, être contrôlé à distance avec des ondes d’une puissance de 2 à 3 watts et sera utilisé, dans un premier temps, uniquement à des fins d’observation et non d’opération. Dans le futur, il pourrait être appelé à exécuter des manœuvres de découpe et de ciselage.

Cette technologie de pointe sera tout d’abord injectée, au bout d’un cathéter pour pouvoir le ramener en cas de problèmes, à la hauteur du cou, endroit à partir duquel il pourra accéder plus facilement au cerveau. Les flots sanguins sont beaucoup plus calmes dans la région du cou que près de l’organe cardiaque, où ils y sont établis à un mètre par seconde.

L’ensemble de cette recherche, conduite par le nanophysicien James Friend, est détaillé dans le Journal of Micromechanics and Microengeneering.

J’attends le moment où on aura en permanance des robots dans le corps pour réparer tout nos moindres bobos, pas vous ??


Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au flux RSS et/ou venez discuter sur les forums...

Le 11 février 2009 | Classé dans Recherches, Robots Médicaux, Robots Mobiles.
Tags: , , , , , ,

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (0 vote)
Loading...

Partager cet article via mail Partager cet article via mail | Imprimer cet article Imprimer cet article






Un commentaire »

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire