Un robot haptique guide d’aveugle

phantom hapticLe dispositif haptique développé par le laboratoire du MIT (Massachussets Institute of Technology) peut aider les personnes malvoyantes à se familiariser avec leur environnement grâce au modèle virtuel d’un bâtiment  réel, le bras robotisé du système leur servant de canne.

Quand on est aveugle, se déplacer dans un environnement inconnu est une aventure. On avait déjà parlé dans un précédent article d’un système de vision robotisée « Decision In Motion » qui pourrait aider les personnes malvoyantes à se déplacer en temps réel dans leur environnement. L’outil développé par le MIT n’intervient pas en temps réel mais est plutôt un outil de planification. Il permet aux personnes malvoyantes (ou non-voyantes) de se familiariser virtuellement avec les endroits où elles doivent se rendre avant d’y aller concrètement.  Les études préliminaires montrent que, de cette façon, les personnes se déplacent de manière plus sûre et plus rapide quand elles se rendent réellement sur les lieux.

blindaid

Le système BlindAid est basé sur le dispositif Phantom qui se compose d’un bras robotique que l’utilisateur saisit comme s’il tenait un stylo. Le bras robotique peut créer la sensation de contact en exerçant, avec précision, une résistance, dans toutes les directions, dans les mouvements des doigts de l’utilisateur. Son fonctionnement est similaire à l’utilisation d’une canne pour personne malvoyante, permettant à l’utilisateur de sentir les obstacles virtuels: planchers, murs, portes et autres objets. La carte tridimensionnelle de la salle modélisant les obstacles virtuels est programmée dans un ordinateur relié au Phantom. A chaque obstacle virtuel rencontré, Phantom exerce une pression sur la main de l’utilisateur en simulant la force de réaction à la rencontre d’un vrai obstacle.

L’équipe de Mandayam Srinivasan (directeur du laboratoire ayant développé le projet au MIT) a testé le dispositif sur une dizaine de personnes malvoyantes du centre Caroll d’éducation, de formation et de réhabilitation pour les personnes souffrant de déficiences visuelles.

Pour employer avec succès un tel système, la personne malvoyante doit avoir un sens bien développé de l’espace, dit Joseph Kolb (un instructeur du centre Caroll). Pendant l’essai, Kolb s’est également rendu compte que BlindAid pourrait aider les instructeurs à évaluer la façon dont le sujet se sert de l’outil – si il a une approche organisée ou si il tend à se coincer dans certains secteurs.

Dans un second temps, le système BlindAid sera intégré au programme de formation du centre Caroll qui rapportera les commentaires des utilisateurs afin d’affiner le système avant sa production commerciale.

BlindAid pourra être employé pour aider les personnes aveugles à « visionner » les espaces publics avant de s’y rendre tels que stations de métro, gares, musées,… Les aveugles vont peut-être enfin avoir accès à leur « Google Map »… Enfin une application intéressante des systèmes haptiques qui ne tends pas vers les jeux vidéos. :mrgreen:

[ MIT news ]


Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au flux RSS et/ou venez discuter sur les forums...

Le 25 novembre 2009 | Classé dans Recherches, Robots d'assistance.
Tags: , , ,

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes)
Loading...

Partager cet article via mail Partager cet article via mail | Imprimer cet article Imprimer cet article






Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment