- RobotBuzz - http://www.robotbuzz.fr -

Le robot Stickybot copie son pote le gecko

Stickybot-robotbuzzStickybot a des semelles spécialement conçues, inspirées par la surface du pied d’un gecko, qui lui permettent de grimper sur des surfaces lisses. C’est Sangbae Kim, maintenant assistant au MIT, qui a travaillé sur le robot lors de son troisième cycle d’étudiant à l’Université Stanford.

Lorsque Kim et ses collègues à Stanford ont entrepris de construire un robot d’escalade, ils ont d’abord pensé qu’ils avaient besoin de faire des pieds de robot collants. Toutefois, ils ont vite compris que si les pieds sont très collants, ils ne pourront pas se détacher très facilement.

Leur approche a radicalement changé avec la découverte faite en 2006 par le biologiste Kellar Autumn que les geckos utilisent un phénomène appelé adhérence directionnelle pour coller aux parois.

« Le gecko nous a donné une perspective entièrement nouvelle.» explique Kim. « La géométrie permet étranges phénomènes tels que l’adhérence de direction, qui ne colle que dans une seule direction. »

« Les coussinets des pieds d’un gecko sont couvertes d’une forêt de petits poils, appelés setae, dont certains font un vingtième de la largeur d’un cheveu humain. Ces poils s’accrochent aux surfaces à l’aide de minuscules interactions moléculaires connus comme les forces de Van der Waals. Collectivement, ces forces sont assez importantes pour supporter le poids du gecko lorsqu’il grimpe une surface verticale. »

Les pates du robot sont recouvertes d’un disque d’adhésif couvert de poils en caoutchouc de silicone, qui sont plus épais que ceux sur une patte de gecko. Mais parce que des poils épais nécessitent des surfaces plus lisses pour leur adhérence, Stickybot ne peut monter que des surfaces très lisses comme du verre.

[Physorg [1]]