Un bras robotisé pour les fauteuils roulants

On l’a déjà mentionné ici, ouvrir une porte n’est pas chose aisée pour un système robotique, surtout s’il faut manipuler des poignées aux formes très diverses. Malgré tout, des chercheurs semble y arriver avec un bras robotisé qu’ils greffent sur les chaises roulantes de personnes souffrant d’handicaps qui les empechent de réaliser cette opération eux-même.

La tâche est compliqué car un tel robot doit pouvoir attraper les différentes poignées, calculer les forces nécessaires pour ouvrir la porte et les angles d’ouverture et effectuer au final les mouvements nécessaires.

Erin Rapacki, d’Anybots à Mountain View en Californie et ses collègues étudiants de l’Université du Massachusetts ont conçu un grappin spécial pour un bras fixé sur le coté des fauteuils roulants. Et ce bras, Dora, coute 2000 dollars et est capable de manipuler 14 sortes de poignées dans 85% des tests qui implique de pousser une porte et dans 65% des portes qu’il faut tirer.

[ via NewScientist ]


Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au flux RSS et/ou venez discuter sur les forums...

Le 3 décembre 2009 | Classé dans Robots d'assistance.
Tags: , , , ,

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes)
Loading...

Partager cet article via mail Partager cet article via mail | Imprimer cet article Imprimer cet article






Un commentaire »

  • Ping by Instant T, focus n°29 — 5 décembre 2009 @ 11:55

    […] Un bras robotisé pour les fauteuils roulants. Plus précisément un bras articulé qui permet d’ouvrir à peu près toutes les portes existantes (85 % des portes testées). Plutôt pratique j’en conviens, mais dans le genre encombrant ça doit être sympa ! […]


RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment