Un drone aérien au MIT si stable en vol qu’on peut le pousser

robotsautonomymit099
Le dernier micro véhicule aérien du MIT fait un travail incroyable de stabilisation en vol. Sans compter que ce petit hélico perçoit très bien son environnement.

Il utilise des des lasers et des caméras 3D pour que son moteur de vision puisse définir très précisément et plutôt efficacement l’environnement entourant l’hélicoptère. Ce n’est qu’un des trucs pour obtenir un vol aussi parfait, l’autre astuce est qu’il utilise évidement de nombreuses corrections de sa trajectoire de vol. C’est  bien sûr cette dernière technique, bien connu des automaticiens et roboticiens, qui lui permet d’être stable et de résister aux perturbations extérieures. Ainsi comme le BigDog, lorsqu’on le pousse, il sait se maintenir en équilibre.

Cet hélicoptère a participé à la compétition de robotique aérienne internationale AUVSI de 2009, et a complété cinq missions – ce qui n’avait pas vu auparavant depuis les 19 ans d’histoire de la compétition.

[ MIT Tech TV via Gizmodo US ]


Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au flux RSS et/ou venez discuter sur les forums...

Le 19 octobre 2009 | Classé dans Robots Mobiles.
Tags: , , , , ,

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes)
Loading...

Partager cet article via mail Partager cet article via mail | Imprimer cet article Imprimer cet article






Un commentaire »

  • Comment by Electronicien — 21 octobre 2009 @ 11:07

    Bonjour,

    Sans parler d’espionnage on peut entrevoir des applications industrielles ou artisanales. Se servir d’un drone pour inspecter le toit d’un immeuble ou d’une maison évite d’utiliser une échelle et limite le risque de chute d’un employé en équilibre sur la dite toiture.
    On doit pouvoir également observer des cultures ou des évènement climatiques ou naturels sans dépolyer un hélicoptère.


RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment