Un robot à pattes qui adapte sa démarche au terrain

walking robotDes scientifiques de Göttingen en Allemagne ont développé un robot marcheur à six pattes qui sait modifier sa démarche en fonction de l’état du terrain (lisse, rugueux, incliné, etc.) ou des les premiers signes d’échec dans son déplacement.

Il dispose même d’un mode « panique » pour booster son avance en cas de soucis. Quand il ne peut pas bouger librement, il essaie  les démarches qu’il a appris seul et sélectionne la meilleure pour la situation, se libérant ainsi tout seul s’il se retrouve coincé.

Permettre aux robots de choisir la démarche adaptée aux différentes textures de surfaces ou de leur inclinaison n’est pas aisé. Certains utilisent des démarches préprogrammées, tandis que d’autres utilisent des logiciels utilisant des algorithmes « génétiques » pour « évoluer » directement vers la bonne démarche. Mais ces deux techniques nécessitent d’embarquer beaucoup de puissance de calculs informatisés.

Silke Steingrube du Bernstein Centre for Computational Neuroscience et ses collègues ont eu une approche différente. Ils ont opté pour un réseau neural, un système informatique qui utilise les résultats de ses précédentes décisions du robot pour qu’il apprenne de ses expériences.

Leur robot a six jambes à trois articulations, toutes équipés de plusieurs capteurs, les 18 moteurs étant donc gérés par le réseau neural.

[ Bernstein Centre for Computational Neuroscience via sciencedaily; newscientist ]


Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au flux RSS et/ou venez discuter sur les forums...

Le 20 janvier 2010 | Classé dans Robots Mobiles.
Tags: , ,

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes)
Loading...

Partager cet article via mail Partager cet article via mail | Imprimer cet article Imprimer cet article






Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire