Caprica²

Non, ce n’est pas une nouvelle épice indienne 2 fois plus épicée qu’avant mais bien une nouvelle édition de la rencontre organisé par Caliban. Fort de la première édition de la rencontre Caprica en Février 2010, l’Association Caliban et ses partenaires remettent donc le couvert avec « Caprica puissance 2 ».

La formule change mais le concept reste le même ! Sur une seule journée, les amateurs ou curieux de robotique de tous horizons pourront présenter leurs réalisations, discuter et échanger sur cette passion qui nous est commune.

Entièrement gratuit, Caprica ² se veut être un moment convivial ou chacun pourra, en toute simplicité, partager ses points de vue et admirer les créations, parfois étonnantes, des autres passionnés.

Vous souhaitez venir présenter votre robot ? Rien de plus simple ! Pour cela, il vous suffit de leur envoyer un mail à caprica@caliban-web.com

Ils vous réserverons une table ainsi que des prises électriques. Pas de chichi, à Caprica², les stars sont les robots et ils se doivent d’être accessibles à tous.

De la même façon, si vous souhaitez animer une conférence sur un thème qui vous est cher, initier un débat sur une problématique particulière, n’hésitez pas à leur envoyer un mail, vous verrez ensemble comment organiser tout cela.

Enfin, vous êtes simplement curieux et désirez venir admirer toutes ces réalisations amateurs, vous n’avez rien à faire si ce n’est venir avec votre bonne humeur et vos questions.

Rendez vous est donc prit pour le Samedi 4 Décembre 2010 de 10h à 19h en continu à :

Centre ATLAS
7 rue de l’Union, 93400 St-Ouen

Reportage vidéo de la première édition :


Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au flux RSS et/ou venez discuter sur les forums...

Le 18 novembre 2010 | Classé dans Salon/Expo.
Tags: , , , , ,

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes)
Loading...

Partager cet article via mail Partager cet article via mail | Imprimer cet article Imprimer cet article






Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire