Robot Buzz
Informations et actualités sur les robots, la robotique à la maison mais aussi sur l’habitat en général

Comment faire estimer sa maison pour l’assurance : ce que vous devez savoir

Comment faire estimer sa maison pour l’assurance : ce que vous devez savoir

Une assurance habitation est primordiale pour éviter les dépenses colossales en cas de sinistre. En signant un contrat d’assurance, l’assureur va obligatoirement procéder à une estimation du bien à assurer. Il est important d’avoir une estimation correcte de son bien pour pouvoir payer une prime d’assurance correcte. Pour pouvoir estimer la valeur d’un bien, l’assurance va se baser sur plusieurs caractéristiques de ce bien. Nous allons voir comment se fait une estimation de bien pour une assurance habitation ainsi que d’autres informations sur le sujet.

Établir un profil pour l’assuré

Établir un profil d’assuré va généralement de pair avec l’estimation d’un bien immobilier.

Pour pouvoir rédiger un contrat qui sera adapté, l’assureur va prendre en compte :

  • La situation de l’assuré par rapport au logement (s’il est locataire ou propriétaire) ;
  • Sa situation personnelle (seul, marié, en couple, en concubinage…).

Plus il y a d’habitants dans un logement et plus les risques de sinistres seront élevés. Il est donc tout à fait normal que la cotisation d’assurance soit beaucoup plus élevé si le nombre d’habitants est plus grand, surtout s’il s’agit d’enfants. Tout assureur aura aussi le droit de créer un contrat qui prendra en compte les risques qui sont en relation avec l’activité professionnelle de l’assuré.

Ceci concerne en particulier les personnes qui travaillent chez elles vu que les risques liés à leur profession seront liés directement à ceux de leur habitation. Il est aussi possible de choisir d’avoir une prime plus grande mais pour être assuré contre les vols ainsi que les éventuelles dégradations de votre matériel de loisirs. Une fois qu’on a établi le profil de l’assuré, il faudra identifier la situation du logement qu’il faut assurer.

Identifier le bien immobilier à assurer

Plusieurs choses sont à prendre en considération pour pouvoir donner une bonne estimation de la valeur d’un bien immobilier et la plupart des compagnies d’assurances s’attardent en particulier sur :

  • Le type de résidence ( principale ou secondaire ) ;
  • L’occupation ou l´inoccupation du logement ;
  • La présence de systèmes d’alarme.

En s’aidant de ces quelques éléments, il sera ensuite plus facile de déterminer le type de logement à assurer ainsi que la valeur du bien.

  Comment faire estimer sa maison sans la vendre ?

L’estimation de la valeur du bien immobilier

Afin de calculer la valeur de son bien immobilier, il faut prendre plusieurs éléments en considération. La situation du logement, le nombre de pièces et les dépendances sont tout autant d’éléments qui doivent entrer en compte pour l’inventaire du bien. Ceci est très important pour pouvoir payer la prime d’assurance qu’il faut pour avoir une bonne indemnisation dans le cas où un sinistre se déclare.

La situation du logement

La situation géographique du logement sera un très bon indicateur des risques auxquels le logement est exposé. Par exemple, un appartement au rez-de-chaussée et une maison perdue au milieu de la campagne coûteront beaucoup plus cher à leur propriétaire en termes de prime d’assurance.

C’est tout simplement parce que les risques d’incendies et de dégâts peuvent arriver bien plus souvent dans ce type de logement. Dans le cas contraire, un appartement dans le dernier étage d’un immeuble coûtera moins cher vu qu’il sera bien plus difficile d’accès pour les voleurs.

Les pièces du logement

Les pièces du logement ont aussi leur importance dans le calcul de la prime d’assurance : Le nombre, la nature et la situation de ces pièces va donner des indications précieuses à l’assureur. Par contre, la surface du logement n’aura aucune incidence sur le prix de la prime d’assurance, c’est surtout le cas du nombre de pièces et leur étendue.

On doit compter comme pièces à déclarer toutes celles qui ont une superficie supérieure à 9 et 30 m2. Celles avec une superficie supérieure sont comptées comme deux pièces. Par contre, on ne compte ni la cuisine, ni la salle de bain ni les toilettes.

Les dépendances

La cotisation d’assurance coûte plus cher si le logement possède un grenier, une cave ou un garage. Il est donc important de déclarer ces dépendances auprès de son assureur pour pouvoir avoir une indemnisation. La définition d’une dépendance peut être floue et peut ne pas être assurée par l’assurance.

Ça ne change pas qu’il est conseillé d’assurer quand même sa dépendance en cas de sinistre. Si un sinistre se déclare au niveau de la dépendance et qu’il se propage jusqu’à la résidence principale, il se peut que l’assurance refuse d’indemniser l’assuré en cas de dégâts.