Comment installer un banc de mobilier urbain ?

Comment installer un banc de mobilier urbain ?

Les bancs de mobilier urbain sont essentiels au succès d’un espace public. La bonne nouvelle est qu’ils constituent une solution relativement bon marché et facile à installer pour améliorer un environnement extérieur.

Leur installation, certes facile, doit répondre à des spécificités bien définies, à cause de leur caractère public. Et pour la même raison, elle doit respecter quelque contraintes techniques et légales. C’est pour cela que chaque individu qui souhaite installer un banc de mobilier urbain doit être au courant des exigences liées et se doit de les respecter. Si vous souhaitez connaître ces dernières, cet article est pour vous. Voici tout ce dont vous avez besoin de savoir.

Quelle est l’utilité d’installer un banc de mobilier urbain ?

Le banc de mobilier urbain crée un cadre pour se reposer, s’asseoir, manger et rencontrer d’autres personnes. Ce cadre peut revêtir une grande importance pour les personnes âgées, les personnes à mobilité réduite et les adultes ayant des enfants en bas âge, mais outre leur aspect fonctionnel, les éléments de mobilier urbain, tels que les bancs et les tables dans les parcs et les places, peuvent également avoir une importance sociale, car ils donnent à ces sites un air réconfortant et attrayant et attirent les gens ensemble.
Un banc de mobilier urbain sélectionné et placé de manière appropriée peut attirer les gens vers les espaces extérieurs et ajouter plus de plaisir d’utiliser ces espaces ; le principal défi consiste à les faire sortir, dans le but de les faire se sentir au bon endroit, détendus et impliqués. La qualité des espaces urbains est indiquée par leur caractère et leur capacité à créer un sentiment d’identité, ainsi que par la qualité et l’emplacement de leur mobilier urbain ; comme on peut le constater dans différentes villes : les cabines téléphoniques rouges de Londres et les entrées de métro de Paris, par exemple, sont devenues des symboles essentiels de l’identité de ces villes. En plus de leurs rôles fonctionnels et symboliques, les bancs de mobilier urbain peuvent également établir des normes et des attentes de qualité, pour le développement des zones où ils se trouvent et peuvent servir de points de discussion pour la planification.

Quelles sont les réglementations en matière de mobilier urbain ? : tout savoir

Le banc de mobilier urbain fait partie des équipements publics, de même ordre que pour les tables, éclairages, etc. C’est pourquoi, il est impératif que son installation soit totalement conforme aux règles de sécurité exigées.

Parmi ces règles, on retrouve les points suivants :

  • son installation ne doit pas entraver la libre circulation des piétons ;
  • elle ne doit en aucun cas, être synonyme d’exclusions envers certaines classes sociales : toutes les citoyens, doivent être en mesure d’y accéder librement ;
  • elle ne doit pas interférer et empêcher la libre circulation des voitures et autres engins similaires.

Les normes techniques pour l’installation d’un mobilier de banc urbain

Pour pouvoir installer un banc de mobilier urbain public, on doit prendre en compte quelque dimensions nécessaires. Celles-ci concernent le banc lui-même, ainsi que l’espace l’entourant. C’est pour cela qu’une longueur de 230 cm, c’est-à-dire 2,3 mètres doit être dégagée autour de lui pour faire part d’une largeur de passage. On la répartit en séparation à l’arrière du banc, à l’espace qui le devance et aussi, à la profondeur dudit banc.

Il y a des instances où l’espace qui est disponible pour l’installation, ne vous permette pas de prévoir la totalité de cette largeur de passage. Le banc peut alors dans ce cas, occuper une partie du trottoir. Si cet espace est tout aussi incapable d’être exploité, vous devrez opter pour l’installation d’un banc assis-debout. Ce dernier, par le biais de sa petitesse, constitue la meilleure alternative possible au banc de mobilier urbain, dans les lieux d’attente publics.

Savoir bien choisir l’emplacement du banc de mobilier urbain

Choisir l’emplacement de son banc de mobilier urbain ne relève aucunement du hasard. Il doit tenir compte d’un nombre précis de détails et dépend aussi de la volonté de celui qui initie la pose. Néanmoins, par principe, on peut proscrire l’installation d’un banc urbain à certains endroits. On cite par exemple, les espaces qui se trouvent être proches d’une aire d’autoroute très fréquemment circulée. De surcroît, lorsque le banc de mobilier urbain se trouve en instance de débordement sur un trottoir, il doit être placé en face de la chaussée. Si le bord de ce trottoir est assez large, on se doit d’écarter le banc du bord de la route du mieux que l’on peut. De cette manière, les citoyens qui utilisent ce banc bénéficieront d’une meilleure sécurité.