Robot Buzz
Informations et actualités sur les robots, la robotique à la maison mais aussi sur l’habitat en général

Choisir une pompe immergée pour un puit

Choisir une pompe immergée pour un puit

Que ce soit pour l’arrosage de votre gazon ou l’alimentation en eau de votre habitation, une bonne pompe immergée pour puit est un élément indispensable pour assurer un approvisionnement constant et fiable en eau.

Comment fonctionne une pompe immergée ?

Une pompe immergée est placée directement dans le puit, et elle puise l’eau par aspiration. Ensuite, elle refoule l’eau vers la surface à travers un tuyau pour la distribuer selon les besoins de l’utilisateur. Cette technique permet d’éviter les problèmes liés à la pression atmosphérique qui interviennent souvent avec les pompes traditionnelles et d’avoir un débit plus important.

Les critères pour choisir une pompe immergée pour puit

La hauteur manométrique totale (HMT)

La hauteur manométrique totale est un élément essentiel à prendre en compte lors de l’achat d’une pompe immergée. Elle correspond à la différence de hauteur entre le puit et le point le plus élevé que doit atteindre l’eau. Plus cette valeur est importante, plus la pompe doit être puissante pour pouvoir assurer sa fonction.

Le débit souhaité

Le débit souhaité est également un critère à considérer. Selon vos besoins en eau, il vous faudra choisir une pompe immergée capable de fournir un débit suffisant pour répondre à vos attentes. Plus le débit désiré sera élevé, plus la pompe devra être performante.

La profondeur d’immersion et la hauteur d’eau disponible

Il faut tenir compte de la profondeur à laquelle doit être placée la pompe immergée dans le puit et de la hauteur d’eau disponible. Ces données vous aideront à choisir une pompe adaptée aux caractéristiques de votre installation et éviter ainsi de surdimensionner ou sous-dimensionner celle-ci.

Le type de pompe

Il existe plusieurs types de pompes immergées sur le marché :

  • Pompes centrifuges : elles sont les plus courantes et conviennent pour des applications domestiques. Elles offrent un bon rendement pour des débits moyens.
  • Pompes volumétriques : moins répandues, elles sont recommandées pour des usages intensifs, notamment pour l’irrigation. Elles ont une capacité importante de refoulement, permettant d’atteindre des pressions élevées.
  • Pompe solaire : fonctionnant grâce à l’énergie solaire, ces pompes n’ont pas besoin d’électricité pour fonctionner. Leur débit est généralement moindre que celui des autres modèles.
  Meilleure saison pour trouver l’ail des ours

L’installation d’une pompe immergée pour puit

L’installation d’une pompe immergée nécessite le respect de certaines étapes :

  1. Vérifier les données techniques et la profondeur du puit : avant toute chose, il est important de connaître les caractéristiques de votre puit et de choisir une pompe adaptée. Consultez les documents relatifs au forage pour obtenir ces informations.
  2. Préparer le matériel nécessaire : câble électrique, raccords hydrauliques, crépine et tuyau de refoulement sont les principaux éléments dont vous aurez besoin pour l’installation de la pompe.
  3. Placer la crépine sur la pompe et fixer le câble électrique ainsi que le tuyau de refoulement : respectez les recommandations du fabricant pour le choix des accessoires.
  4. Descendre la pompe dans le puit : aidez-vous d’un dispositif de levage adéquat pour éviter les accidents. Il est préférable d’être à deux personnes pour cette étape.
  5. Raccorder les câbles électriques et le tuyau de refoulement à l’extérieur : veillez à ce que les raccords soient bien étanches pour éviter les fuites et assurez-vous que les câbles électriques sont bien isolés pour éviter tout risque d’électrocution.
  6. Mettre en marche la pompe : vérifiez le bon fonctionnement de celle-ci et ajustez éventuellement la hauteur de l’appareil pour optimiser son rendement.

La maintenance et l’entretien d’une pompe immergée pour puit

Pour garantir la pérennité de votre pompe immergée et conserver son efficacité, il est essentiel d’adopter quelques gestes simples :

  • Surveillez régulièrement les performances de la pompe : si vous constatez une baisse notable du débit ou un bruit inhabituel, consultez le mode d’emploi ou faites appel à un professionnel.
  • Vérifiez l’état du câble électrique : des craquelures sur l’enveloppe peuvent provoquer des courts-circuits et endommager la pompe. Remplacez-le dès que nécessaire.
  • Contrôlez l’étanchéité des raccords hydrauliques : une mauvaise étanchéité peut causer des fuites et diminuer le rendement de la pompe.
  • Nettoyez régulièrement la crépine : cette dernière a tendance à se boucher avec les impuretés présentes dans l’eau et doit être nettoyée pour assurer un débit optimal.