Robot Buzz
Informations et actualités sur les robots, la robotique à la maison mais aussi sur l’habitat en général

École immobilier : Comment devenir agent immobilier ?

L’agent immobilier est un intermédiaire qui facilite les transactions immobilières. Dans l’exercice de ses fonctions, il est appelé à accomplir un certain nombre de missions. Entre la location et la vente des biens immobiliers, il faut dire que ce métier est très captivant. Si vous envisagez d’y faire carrière, sachez que faire une école immobilier n’est pas le seul cursus qui s’offre à vous. Découvrez les différentes démarches pour devenir agent immobilier.

Devenir agent immobilier en allant dans une école immobilier

Suivre un cursus dans une école immobilier est la démarche la plus connue pour devenir agent immobilier. Pour emprunter ce chemin, vous devez auparavant obtenir un diplôme de baccalauréat. Après avoir suivi le parcours qu’implique l’obtention de ce diplôme, vous devez vous rapprocher d’une école immobilier pour poursuivre vos études. Dans ce cadre, plusieurs cycles s’offrent à vous. Ceux-ci se traduisent principalement comme suit :

Bac + 2

Le Bac + 2 est un cycle qui vous permet d’obtenir un BTS Professions immobilières. Grâce à ce diplôme, vous êtes opérationnel pour faire vos premiers pas dans le métier. Comme l’indique son nom, ce cycle dure deux ans.

Bac + 3

Le Bac + 3 vous ouvre les portes de plusieurs spécialités. Après trois ans de formation, il vous permet d’avoir une licence professionnelle dans la filière choisie. En dehors des bacheliers, il est aussi accessible aux personnes ayant un BTS.

Bac + 5

Tout comme le Bac + 3, le Bac + 5 vous donne accès à plusieurs spécialités. Il se déroule sur deux ans et se solde par l’obtention d’un master professionnel. Pour y prétendre, il faut être détenteur d’une licence du domaine.

En dehors des écoles immobiliers, certaines universités proposent des formations dans le domaine de l’immobilier. Bien entendu, les diplômes délivrés par celles-ci sont d’ordre national. Selon vos besoins et ambitions, il vous revient de choisir l’option de formation qui vous correspond le mieux.

Devenir agent immobilier sur le tas

Le métier d’agent immobilier ne dépend pas juste des diplômes. En effet, vous pouvez être autorisé à exercer dans le domaine sans pour autant suivre un cursus dans une école immobilier. Afin de faire ce parcours, il faut préalablement réunir certaines conditions. Si vous êtes titulaire d’un baccalauréat, vous devez être salarié dans une agence immobilière pendant au moins trois ans. Par contre, si vous ne détenez pas le diplôme du baccalauréat, vous devez être salarié dans une agence immobilière durant dix ans.

  Tout savoir sur le conseil syndical

Respecter l’une des conditions précitées vous rend éligible pour l’obtention d’une carte professionnelle. En dehors de cette alternative, vous pouvez entamer une procédure de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) pour devenir agent immobilier. Grâce à ce dispositif, vous pouvez avoir un certificat en faisant valoir votre expérience dans le domaine. La VAE vous permet ensuite d’obtenir un diplôme parmi ceux qui sont disponibles.

Vous pourrez également faire des démarches pour obtenir une carte professionnelle. Bien entendu, la procédure d’une VAE est relativement contraignante. En plus d’une expérience de trois ans, cette procédure prend, en moyenne, six mois pour aboutir. À ces contraintes vient s’ajouter une préparation conséquente. Cependant, cela en vaut la peine, quand on totalise le gain de temps réalisé.

L’importance de la carte professionnelle

Encore appelée « carte T », la carte professionnelle est un outil indispensable pour tout agent immobilier. En son absence, aucune personne n’a le droit de prétendre être agent immobilier. Que vous ayez suivi un parcours sur le tas ou un cursus dans une école immobilier, vous êtes tenue d’avoir une carte T. Avant de lancer la procédure d’obtention, vous devez une fois de plus réunir certaines conditions :

  • Avoir été salarié dans une agence disposant de la carte professionnelle ou posséder les diplômes requis pour le métier ;
  • Être sous garantie financière auprès d’une institution agréée ;
  • Ne pas être incapable d’exercer ;
  • Ne pas être sous le coup d’une interdiction d’exercer ;
  • Être immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS)
  • Avoir une attestation d’assurance qui couvre les retombés pécuniaires de la responsabilité professionnelle.

Une fois que vous répondez à ces diverses conditions, il ne vous reste qu’à faire une demande de carte T auprès de la Chambre du commerce et de l’industrie.